Pourquoi AMETIST ?
  Les soins
  Ses actions
  Sa gestion
  L'historique
  Appel aux défenseurs



  Offrir un don
  
  Nous faire connaitre



  Anciens Malades
  Lettres ouvertes
  Mamans d'Avicennes
  APPEL des parents
  Personnalités
  Sites Internet
  Les Médias en parlent



  Les tumeurs Osseuses
  La Chirurgie
  La Radiothérapie
  Traitement Médicaux
  Dystrophies
  Tumeurs Bénignes
  L'Ostéosarcome
  Le Chondrosarcome
  Le Sarcome d'Ewing
  L'Histiocytofibrome
  Les Fibrosarcomes
  Lymphosarcome
  Sarcome à cell. géant.
  Liposarcome Osseux
  L'Adamentinome
  Le Chordome

  Travaux du Pr Israël

  Vos questions Chimio
  Vos questions Chirurgie



  Accueil
  Mailing List
  Forum
  Nous contacter

 
 
 témoignage
Auteur:  (---.tnt1.dial.oln1.fr.uu.net)
Date:   21-02-01 12:56

Bonjour et d'abord bravo pour ce site,
Je fais partie des anciennes malades, d'ailleurs mon nom figure dans la rubrique témoignage.
Encore une fois merci à l'équipe, à Gérard et Nicole Delepine et continuez à nous soigner en dépit de la bétise des pouvoirs publics.
Merci
Sandra

 Re: témoignage
Auteur:  (---.abo.wanadoo.fr)
Date:   03-06-01 11:43

je viens de signer la petition
et je pense que beaucoup devrait nous rejoindre
une question :comment prendre le forum hors ligne de facon a pouvoir etre au courant des n mes
et pouvoir repondre
merci
amicalement et soutien
isabelle

 Re: témoignage
Auteur:  (---.abo.wanadoo.fr)
Date:   14-06-01 22:18

Bravo! oui! c'est un bien petit mot....
Père d'une enfant soignée dans " le circuit traditionnel" j'ai bien constaté que comme ailleur il n'y avait pas toujours le TOP partout...
Heureusement que des Hommes et des Femmes ont le courage de sortir des sentiers battus.

 Re: témoignage
Auteur:  (---.proxy.aol.com)
Date:   11-08-01 15:19


Médiatrice à l'association Femmes Solidaires Actives, je suis actuellement face à un cas d'ostéosarcome, Anis 14 ans (Algérien) devra opéré et amputé de la jambe très rapidement à l'Institut Gustave Roussy à Villejuif.

Je cherche désespérement une prise en charge médicale pour la réalisation de cette opération et de son suivi.

Si vous avez une solution à ce cas, merci de me contacter par mail ou par téléphone au 01 34 19 87 26.

 Re: témoignage
Auteur:  (---.free.fr)
Date:   19-03-02 02:13

parents d un enfants de 12 ans atteints d un sarcom d ewing au niveau du bassin
nous cherchons temoignage de mmeme cas car nous sommes desesperes
merci

 Re: témoignage
Auteur:  (---.ppp.tiscali.fr)
Date:   06-05-02 18:13


Bonjour

Que vous dire sinon que nous sommes dans le même cas enfin pas tout à fait. Notre fille Caroline âgée de 15 ans, est atteinte aussi d'un sarcome d'ewing. A l'âge de 5 ans, sarcome d'ewing de la mâchoire, chimio et exérèse de son menton, greffe de péroné. je passe sur les détails. On pensait qu'elle était guérie et l'année dernière,9 ans après une récidive : sarcome d'ewing à l'humerus droit, donc à nouveau chimio, plus toxique cette fois et radiothérapie car nous avons refusé l'intervention chirurgicale. Trop de mutilation, trop c'est trop et puis là maintenant nous apprenons q'une de ses côtes sur la cage thoracique est atteinte. Caroline est soignée au C.H.U. de Nantes dans le service d'oncologie pédiatrique et le 25 avril dernier, on nous dit qu'il n'y a plus rien à faire qu'on doit parler d'un projet de vie et non d'un espoir de guérison. Nous étions abbattus . Elle a donc une petite chimiothérapie de confort de qualité de vie pour ne pas souffrir. Nous n'allons pas baisser les bras, nous n'allons pas nous résoudre à ce pronostic. C'est pourquoi, aujourd'hui je tape à tous les portes voir même chercher le bon thérapeute en médecine parrallèle et énergétique. Hier,une femme atteinte d'un cancer, il y a peu de temps me confirmait qu'il y avait d'autres traitements, voir vaccin anti-cancer évidement faut-il que ce soit approprié au cas du sarcome d'ewing mais je suis dans l'attente de ce renseignement. Il paraîtrait que nos médecins reçoivent des directives de la sécurité sociale quant aux traitements à ne pas faire car trop chers bien sûr. Si c'était le cas tôt ou tard on le saura et là ce serait vraiment monstrueux. Ce que je peux encore vous dire c'est que l'on ne restera pas sur Nantes, on nous a conseillé d'aller à Currie à Paris.Il y a entre autre une nouvelle imagerie médicale, le petscann très fiable et qui décèle dans tout le corps la moindre tumeur. Nous allons aussi explorer ce qui ce fait au Canada, il y a plus d'avancée qu'en France. Nous habitons dans le Morbihan. On va se donner du courage les uns les autresJe vous informerai des renseignements que j'apprendrai. Je ne sais pas pour vous mais j'ai remarqué et peut-être que cela n'a rien à voir mais sur un plan émotionnel et psychologique, que le sarcome d'ewing pouvait naître d'un conflit soit entre parents-enfants, soit entre les parents ou encore d'une mémoire d'un choc émotionnel. l'adolescence peut aussi faire naître cette force de conflit et de destruction en eux-mêmes. Enfin, un domaine à explorer pour ne pas écarter toute solution de guérison.A bientôt

 Re: témoignage
Auteur:  (---.ppp.tiscali.fr)
Date:   06-05-02 18:13


Bonjour

Que vous dire sinon que nous sommes dans le même cas enfin pas tout à fait. Notre fille Caroline âgée de 15 ans, est atteinte aussi d'un sarcome d'ewing. A l'âge de 5 ans, sarcome d'ewing de la mâchoire, chimio et exérèse de son menton, greffe de péroné. je passe sur les détails. On pensait qu'elle était guérie et l'année dernière,9 ans après une récidive : sarcome d'ewing à l'humerus droit, donc à nouveau chimio, plus toxique cette fois et radiothérapie car nous avons refusé l'intervention chirurgicale. Trop de mutilation, trop c'est trop et puis là maintenant nous apprenons q'une de ses côtes sur la cage thoracique est atteinte. Caroline est soignée au C.H.U. de Nantes dans le service d'oncologie pédiatrique et le 25 avril dernier, on nous dit qu'il n'y a plus rien à faire qu'on doit parler d'un projet de vie et non d'un espoir de guérison. Nous étions abbattus . Elle a donc une petite chimiothérapie de confort de qualité de vie pour ne pas souffrir. Nous n'allons pas baisser les bras, nous n'allons pas nous résoudre à ce pronostic. C'est pourquoi, aujourd'hui je tape à tous les portes voir même chercher le bon thérapeute en médecine parrallèle et énergétique. Hier,une femme atteinte d'un cancer, il y a peu de temps me confirmait qu'il y avait d'autres traitements, voir vaccin anti-cancer évidement faut-il que ce soit approprié au cas du sarcome d'ewing mais je suis dans l'attente de ce renseignement. Il paraîtrait que nos médecins reçoivent des directives de la sécurité sociale quant aux traitements à ne pas faire car trop chers bien sûr. Si c'était le cas tôt ou tard on le saura et là ce serait vraiment monstrueux. Ce que je peux encore vous dire c'est que l'on ne restera pas sur Nantes, on nous a conseillé d'aller à Currie à Paris.Il y a entre autre une nouvelle imagerie médicale, le petscann très fiable et qui décèle dans tout le corps la moindre tumeur. Nous allons aussi explorer ce qui ce fait au Canada, il y a plus d'avancée qu'en France. Nous habitons dans le Morbihan. On va se donner du courage les uns les autresJe vous informerai des renseignements que j'apprendrai. Je ne sais pas pour vous mais j'ai remarqué et peut-être que cela n'a rien à voir mais sur un plan émotionnel et psychologique, que le sarcome d'ewing pouvait naître d'un conflit soit entre parents-enfants, soit entre les parents ou encore d'une mémoire d'un choc émotionnel. l'adolescence peut aussi faire naître cette force de conflit et de destruction en eux-mêmes. Enfin, un domaine à explorer pour ne pas écarter toute solution de guérison.A bientôt

Début  |  Voir 1 sujet  |    |  Chercher 
  |  
Nouveau sujet
 Répondre à ce message
 Votre Nom:
 Votre Email:
 Sujet:
Envoyé un mail à l'adresse ci-dessus, en cas de réponse.